Comédien-conteur, slameur

Gabriel Zegna Photographies
Gabriel Zegna Photographies

 "Je voudrais que tu viennes me rejoindre par un soir d'hiver et que, serrés l'un contre l'autre, contemplant l'obscurité de la rue déserte et glacée, nous nous rappelions ces autres hivers fabuleux où nous vivions ensemble, sans le savoir".

 

C'est avec les mots de Dino Buzzati - mon premier conteur après ma grand-mère maternelle - que, pour moi, l'histoire commence :

comme une histoire du soir qu'on égrène à voix basse, comme des images rêvées qui nous rassemblent.

Mais c'est avec une citation d'Alexandre Vialatte , honteusement pompée à Pépito Matéo, que l'histoire continue :

"l'homme n'est que poussière, c'est dire l'importance du plumeau".

 

Je suis venu au conte un peu comme ça, sérieusement et par jeu, histoire de marier ces deux pôles pas si contraires: l'humour et l'acuité.

 

Revenu de la philo et de ses concepts, puis de l'ethno et de ses vertiges, c'est l'improvisation théâtrale et l'animation Jeunesse dans une médiathèque qui m'ont chanté l'idée que la parole vivante avait son mot à dire dans la pensée... Et qu'il y en avait à foison dans une comptine ou une randonnée.

Cette petite idée a fait son chemin, parfois de traverse.

 

Elle m'a conduit à animer des soirées Slam-Poésies, à écrire des comédies musicales, à proposer des ateliers d'écritures...

A tourner joyeusement autour du pot.

Et au bout de trois années (de 2007 à 2010) à gamberger avec d'autres conteurs dans le Labo "Litt'Oral" mis en place par Abbi Patrix à la Maison du Conte, je me suis enfin mis à mon conte.

 

Depuis : des spectacles de contes jeune public, tout public et adultes joués un peu partout en Alsace et ailleurs, des participations à de nombreux festivals, un duo de contes détournés ou italiens avec la conteuse Annukka Nyyssönen, un spectacle autour des veilleurs de nuit avec le conteur Fred Pougeard, une participation régulière au projet transmédia SF d'"il y a des portes" de la Compagnie Rebonds d'histoires et une expérience collective au long cours avec le Front de l'Est.

Sans oublier, depuis 2013, la belle adventure de "La Truite à Fourrure" !

 

Et dans les histoires que je raconte, pour les petits comme pour les grands, c'est toujours la même idée qui me chatouille : provoquer le rire en biais, l'évasion en coin, la réflexion au fond, dans le rythme, dans l'instant et avec les gens.

 

C'est-à-dire, vous.

 

En savoir plus :

www.fredduvaud.com

https://www.facebook.com/FredDuvaud/